Légumes Charbonneau : La fraîcheur au rendez-vous

5 octobre 2021

Si vous apercevez un kiosque vert et jaune devant une épicerie de la région avec « Légumes Charbonneau » inscrit dessus, vous savez que les produits à vendre sont frais du jour.

En fait, dans les installations chez Légumes Charbonneau de Sainte-Angèle-de-Monnoir, il n’y a pas de réfrigérateur, donc les produits présentés ont été récoltés la journée même, tout est beau – tout est bon ! 

Les produits disponibles, soient en autocueillette ou en kiosque, sont les fraises, les tomates, le maïs sucré, les fèves, les oignons, les concombres, les citrouilles et les courges. D’ailleurs, le maïs sucré fait la renommée de Légumes Charbonneau et est un des produits les plus vendus par le producteur.

Dès la fin de la saison estivale, un labyrinthe est conçu à travers les champs de maïs où jeunes et moins jeunes utilisent leur sens de l’orientation pour traverser (ou se perdre) dans les différents passages vers la sortie. Ceux qui ont moins de succès sortent par… l’entrée !  « Il y en a qui ne trouvent pas la sortie et d’autres y arrivent en criant « bingo », nous raconte Daniel Charbonneau, propriétaire de l’entreprise.  C’est une activité gratuite et tout le monde peut s’y amuser. » L’accès y est possible jusqu’à l’Halloween.  Chaque année, le parcours est différent afin de donner un défi annuel aux visiteurs. 

La famille, la priorité

Les Légumes Charbonneau, c’est 4 générations qui ont travaillé et travaillent actuellement sur les terres de l’entreprise familiale. Les parents de Daniel Charbonneau ont démarré le tout avec des animaux et une petite table sur le bord de la route avec un peu de maïs sucré et un peu de fèves à vendre. « Il y a 50 ans, les gens ne se déplaçaient pas beaucoup. Depuis ce temps, ça a bien changé », a relaté M. Charbonneau.

L’entreprise a pris de l’expansion, mais sans exagération, de façon à conserver un marché de proximité. En 1983, M. Charbonneau et ses frères ont acheté deux terres, une à Saint-Hubert et l’autre à Boucherville, mais physiquement, elles étaient une à côté de l’autre. Il y a 8 ans, les garçons de Daniel Charbonneau ont racheté ces terres, amenant une 3e génération dans le giron de l’entreprise. Aujourd’hui, la dernière génération travaille également dans l’entreprise.

L’eau cette ressource précieuse

Les changements climatiques ont un réel impact sur la quantité et la qualité des récoltes. En fait, il s’agit du plus important défi pour l’agriculteur. Ce printemps, la première récolte de maïs sucré en a été affectée en étant trop sèche, ce qui a entraîné des pertes. Les pluies en juillet et l’irrigation ont aidé pour la suite de la saison. En espérant que ça ne se reproduise pas, l’équipe est consciente qu’elle devra faire attention et être plus prudente la saison prochaine, tout en précisant que ce n’est pas catastrophique. 

Afin d’accélérer la cueillette du précieux maïs, l’entreprise s’est équipée d’une casseuse à maïs, ce qui a réglé en même temps un problème de main-d’œuvre. «C’est plus facile de trouver une personne pour travailler dans un kiosque que pour casser du maïs à 6 h du matin.»

Les Légumes Charbonneau est une petite entreprise familiale qui désire demeurer ainsi. M. Charbonneau est sur place chaque jour et ne veut pas nécessairement prendre de l’expansion. Il est conscient que lorsqu’une entreprise grossit trop rapidement, quelquefois, la qualité en souffre.

La simplicité avec des produits frais demeure la philosophie de la famille.

Plus récentes publications

15 octobre 2021

Le Roi de la Fraise : bien plus que des petits fruits rouges!

Lorsque Gino Maynard a pris la relève de la ferme familiale il y a trente ans cette année, il ne pouvait imaginer tout le travail qu’il accomplirait jusqu’à ce jour pour permettre à l’entreprise de grandir et de diversifier son offre. La ferme agrotouristique de Saint-Paul-d’Abbotsford a beau s’identifier comme « Le Roi de la Fraise », elle peut maintenant se targuer d’être le roi de la diversité dans les fruits et légumes du potager ! En autocueillette, au kiosque ou au marché, vous pourrez vous approvisionner pour une bonne partie de l’année.
13 octobre 2021

COMMUNIQUÉ – Travaux importants sur La Route des Champs

Marieville, le 13 octobre 2021 – La MRC de Rouville désire annoncer que le pont de la piste cyclable La Route des Champs à Saint-Césaire sera fermé dès le 1er novembre prochain pour une période minimale de 10 jours ouvrables. Du même coup, elle annonce la fermeture temporaire et graduelle des différents services offerts aux usagers de La Route des Champs, et ce, jusqu’au printemps prochain.
8 octobre 2021

Les couleurs flamboyantes de l’automne

Les monts Rougemont et Yamaska s’offrent en spectacle au Cœur de la Montérégie. Les couleurs de l’automne, flamboyantes, sont l’occasion parfaite de planifier une randonnée et une visite chez nos producteurs. Le changement de couleur est déjà amorcé et cette année, le pic de la saison des couleurs est prévu pour le weekend du 16 et du 17 octobre.

Si vous apercevez un kiosque vert et jaune devant une épicerie de la région avec « Légumes Charbonneau » inscrit dessus, vous savez que les produits à vendre sont frais du jour.

En fait, dans les installations chez Légumes Charbonneau de Sainte-Angèle-de-Monnoir, il n’y a pas de réfrigérateur, donc les produits présentés ont été récoltés la journée même, tout est beau – tout est bon ! 

Les produits disponibles, soient en autocueillette ou en kiosque, sont les fraises, les tomates, le maïs sucré, les fèves, les oignons, les concombres, les citrouilles et les courges. D’ailleurs, le maïs sucré fait la renommée de Légumes Charbonneau et est un des produits les plus vendus par le producteur.

Dès la fin de la saison estivale, un labyrinthe est conçu à travers les champs de maïs où jeunes et moins jeunes utilisent leur sens de l’orientation pour traverser (ou se perdre) dans les différents passages vers la sortie. Ceux qui ont moins de succès sortent par… l’entrée !  « Il y en a qui ne trouvent pas la sortie et d’autres y arrivent en criant « bingo », nous raconte Daniel Charbonneau, propriétaire de l’entreprise.  C’est une activité gratuite et tout le monde peut s’y amuser. » L’accès y est possible jusqu’à l’Halloween.  Chaque année, le parcours est différent afin de donner un défi annuel aux visiteurs. 

La famille, la priorité

Les Légumes Charbonneau, c’est 4 générations qui ont travaillé et travaillent actuellement sur les terres de l’entreprise familiale. Les parents de Daniel Charbonneau ont démarré le tout avec des animaux et une petite table sur le bord de la route avec un peu de maïs sucré et un peu de fèves à vendre. « Il y a 50 ans, les gens ne se déplaçaient pas beaucoup. Depuis ce temps, ça a bien changé », a relaté M. Charbonneau.

L’entreprise a pris de l’expansion, mais sans exagération, de façon à conserver un marché de proximité. En 1983, M. Charbonneau et ses frères ont acheté deux terres, une à Saint-Hubert et l’autre à Boucherville, mais physiquement, elles étaient une à côté de l’autre. Il y a 8 ans, les garçons de Daniel Charbonneau ont racheté ces terres, amenant une 3e génération dans le giron de l’entreprise. Aujourd’hui, la dernière génération travaille également dans l’entreprise.

L’eau cette ressource précieuse

Les changements climatiques ont un réel impact sur la quantité et la qualité des récoltes. En fait, il s’agit du plus important défi pour l’agriculteur. Ce printemps, la première récolte de maïs sucré en a été affectée en étant trop sèche, ce qui a entraîné des pertes. Les pluies en juillet et l’irrigation ont aidé pour la suite de la saison. En espérant que ça ne se reproduise pas, l’équipe est consciente qu’elle devra faire attention et être plus prudente la saison prochaine, tout en précisant que ce n’est pas catastrophique. 

Afin d’accélérer la cueillette du précieux maïs, l’entreprise s’est équipée d’une casseuse à maïs, ce qui a réglé en même temps un problème de main-d’œuvre. «C’est plus facile de trouver une personne pour travailler dans un kiosque que pour casser du maïs à 6 h du matin.»

Les Légumes Charbonneau est une petite entreprise familiale qui désire demeurer ainsi. M. Charbonneau est sur place chaque jour et ne veut pas nécessairement prendre de l’expansion. Il est conscient que lorsqu’une entreprise grossit trop rapidement, quelquefois, la qualité en souffre.

La simplicité avec des produits frais demeure la philosophie de la famille.

2021-10-05T14:33:16-04:00
2021-10-05T14:34:23-04:00
true
true
Tourisme au Coeur de la Montérégie
https://tourismecoeurmonteregie.ca/wp-content/uploads/2021/10/tacdlm1144-200x133.jpg Légumes Charbonneau : La fraîcheur au rendez-vous